Sous-équipes et Programmes

 

Les 5 programmes actuels du LPCPP (1)

1°) Interprétation en psychanalyse et dans les disciplines connexes (responsable : Jean-Jacques Rassial)

Ce que la doctrine et la pratique de l’interprétation en psychanalyse apportent à une théorie générale et appliquée de l’interprétation dans des disciplines connexes.

Le programme l’Interprétation en psychanalyse et dans les disciplines connexes possède deux sous-programmes :

  • Théorie, modélisation et praxéologie de l’interprétation dans la cure analytique et ses variantes. En quoi emporte-telle une conception du rapport entre croyance et savoir, du transfert et de la langue et une théorie de l’Autre, qui s’inscrivent dans l’histoire de la pensée ?
  • Applications de la théorie psychanalytique de l’interprétation aux champs de la psychopathologie, de l’esthétique (littérature, beaux-arts et musique) et des liens culturels et sociaux.

2°) Problématiques contemportaines de la psychanalyse de l’enfantet de l’adolescent dans les champs psychopathologiques et psychosociaux (responsable : Michèle Benhaim)

Ce que les élaborations actuelles de la psychanalyse de l’enfant et de l’adolescent éclairent des problématiques contemporaines, dans les champs psychopathologiques et psychosociaux.

Le programme Problématiques contemporaines de la psychanalyse de l’enfant et de l’adolescent dans les champs psychopathologiques et psychosociaux possède deux sous-programmes :

  • Apports des théories psychanalytiques actuelles sur le bébé, l’enfant et l’adolescent, en particulier dans l’évaluation des interactions familiales, sociales et culturelles. L’accent sera prolongé sur la constitution subjective de l’altérité.
  • Compréhension psychanalytique des phénomènes liés à la modernité : mondialisation des échanges, précarités et marginalisations culturelles, généralisation des conduites addictives, modification des organisations familiales, radicalisation des adolescents et jeunes adultes, phénomènes multiples de ségrégation.

 

3°) Résilience, risque, vulnérabilité dans les contextes de troubles psychiques et somatiques (responsable : Evelyne Bouteyre)

Le programme « Résilience, risque et vulnérabilité dans les contextes de troubles psychiques et somatiques » se décline avec trois projets de recherche :  

  • Facteurs de vulnérabilité et de protection (personnalité et régulation émotionnelle) dans les addictions chez l’adulte, les TCA chez l’adolescent et les pathologies somatiques chroniques
  • Projet PAJ-France (Amira Karray) sur le « Parcours amoureux des jeunes ». Il s’agit d’un projet porté par l’UQAM à Montréal développé au Québec. Il sera mis en place en France à l’initiative de Jude-Mary Cénat, PhD et du Pr. Martine Hébert, chercheurs au Département de Sexologie à l’UQAM avec l’implication de plusieurs universités 
  • « Optimisme, burnout et résilience des étudiants » (Bouteyre, Shankland, Martin-Krumm, Dentzer). Les trois variables mentionnées dans le titre de ce projet seront étudiées auprès d’étudiants dont l’année d’étude reste à déterminer (probablement des doctorants). Plusieurs universités françaises seront impliquées.

 

4°) Expériences psychotiques, narrativité, corporéité dans les psychothérapies individuelles et groupales (responsable : Guy Gimenez)

Dans une approche pluriréférentielle et pluridisciplinaire, ce programme a pour but d’étudier divers niveaux dans les interactions thérapeutiques  en situation individuelle  et de groupe : la place et les fonctions du récit, les formes du discours (effets de styles tels que métaphores, allégories et imagerie thérapeutique), la dimension du vécu corporel et des techniques à médiations corproelles, voire les processus de constructions des formations délirantes* et hallucinatoires.

Notre objectif est de décrire et analyser la dimension heuristique et les effets des dispositifs thérapeutiques individuels et groupaux en fonction des types de souffrances rencontrées dans la psychothérapie. Dans cette perpective de réflexion prenant en compte la complexité, nous mettons en dialogue des niveaux d’interprétation spécifique (herméneutique),  de même phénomène clinique : orientation humaniste-existentielle (ref), psychanalytique  (ref) groupale et psychanalyse école anglaise.

5°) Lien social, groupes, culture et institutions (responsable : Guy Gimenez)

L’objet de ce programme est l’étude des dispositifs thérapeutiques de groupes, du lien social, de la culture et des institutions. Seront étudiés les dispositifs thérapeutiques tels que le psychodrame, les groupes de thérapie de la famille, les groupes sans vis-à-vis, les groupes institutionnels, les processus de groupes qui s’y développent et des modalités spécifiques d’interventions que l’on peut faire dans ces groupements. Seront également étudiés, le lien social (marginalisation, réinsertion, etc.), et l’identité sociale, le statut des objets culturels (mangas, jeux vidéos) et les processus. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s